CIRAS Académie de Caen
Comité d’Initiation Régional à l’Aéronautique et au Spatial de l’académie de CAEN

Accueil > CIRAS > Actualités

Actualités

vendredi 22 janvier 2016, par Administrateur.

Journée pour l’aviation légère – Paris, le 27 septembre

L’Association aéronautique et astronautique de France, avec la DGAC et la FFA, associées à l’Association nationale des pilotes instructeurs et à l’Aéro-Club de France en partenariat avec l’Association française des femmes pilotes les Fédérations françaises de vol à voile et d’ULM, le Réseau des Sports de l’Air, l’Association des pilotes propriétaires d’avions et le Syndicat national des pilotes professionnels de l’aviation légère, organisent une journée d’échanges visant à faire le point des connaissances techniques et réglementaires nécessaires à la pratique de l’aviation en Ile de-France (et donc a fortiori hors Ile de France).

En savoir plus sur :
https://www.3af.fr/evenement/la-jou...

Le lycée Airbus


Quels sont les objectifs du Lycée Airbus ?

Marie-Stéphane Pefferkorn, Directrice du Lycée Airbus : « Le lycée est un établissement privé, conventionné avec l’Éducation Nationale. Nous avons à ce titre des professeurs issus de l’Éducation Nationale, mais aussi de l’entreprise. Notre lycée a été créé en tant que centre de formation technique en 1949, c’est donc vraiment un monument de la culture d’Airbus, c’est-à-dire de former et développer le potentiel, la compétence et la culture d’entreprise pour entrer dans les usines et sur les chaînes d‘assemblage d’Airbus. Compétences, comportement et culture d’entreprise sont les trois volets clés de la formation. À ce titre, notre vocation première est de former à quatre Bac Pro sur trois ans. Il y a les Bacs Technicien chaudronnerie industrielle, Technicien d’usinage, Aéronautique option structure et enfin Aéronautique option avionique. Environ une centaine d’élèves sort chaque année de ces cursus. Nous gardons volontairement une taille humaine pour offrir des parcours très individualisés pour les élèves ; nous pouvons ainsi les accompagner, les aider et les incérer au mieux dans le monde de l’entreprise par la suite. Les effectifs de classe sont réduits à 22 élèves au maximum, nous favorisons ainsi la pratique et abordons la théorie avec des méthodes pédagogiques plus interactives.

Nous sommes également en partenariat avec le Centre de Formation des Apprentis de l’Industrie, CFAI de Beauzelle et le lycée Saint Exupéry de Toulouse pour former au BTS aéronautique. Dans ce cadre, nous formons chaque année une quinzaine d’apprentis. »

Combien d’enseignants interviennent au sein de la structure ?

Une quarantaine de professeurs intervient dans l’enceinte du lycée, dont certains sont détachés de chez Airbus pendant plusieurs années pour enseigner. Ils suivent les promotions pendant 3 ou 6 ans, sur l’ensemble de la durée d’un bac pro.

Les élèves qui passent par l’établissement sont-ils davantage sensibilisés au fonctionnement de l’entreprise ?

Oui, nous leur apportons les compétences au niveau Bac Pro bien sûr, mais au-delà, nous nous rapprochons vraiment du fonctionnement en entreprise pour tailler des cursus adaptés. Par exemple, ils travaillent sur des travaux pratiques dédiés à l’A350, et sont donc en possession de certaines pièces et matériaux pour avoir les connaissances nécessaires par la suite. Nous suivons de très près les évolutions de l’entreprise en termes de compétences donc, mais également en termes de comportement : nous avons dans notre lycée 6 valeurs dont on se rapproche très souvent et qui sont très liées à l’entreprise : l’Engagement, le Respect, l’Esprit d’équipe, l’Honnêteté, la Rigueur et l’Écoute. Nous les utilisons pour évaluer le comportement des élèves : par exemple, si on leur demande du Respect : c’est du respect pour le matériel, les personnes, pour l’environnement qui les entoure.

Concernant la culture d’entreprise, nous leur apprenons à être proactifs, à avoir les bons réflexes de communication avec leurs collègues ou leur hiérarchie, tous ces codes professionnels que l’on acquiert au fur et à mesure de l’expérience et que nous essayons de leur apporter dès le lycée.

Leur recrutement n’est donc pas automatique, mais nous leur donnons toutes les clés pour y arriver. Ils passent un entretien d’embauche pour vérifier leur motivation, car ils sont à un âge charnière entre 15 et 20 ans où ils se cherchent souvent. Ils peuvent être entrés au Lycée pour certaines raisons et avoir des envies différentes à leur sortie. Nous tenons donc à nous assurer qu’ils seront épanouis et motivés pour être agents de fabrication sur nos chaînes et nos assemblages.

Mais globalement 90% des élèves poursuivent leur parcours initial.

Quelles actions mettez-vous en place pour faire connaître le lycée ?

Nous participons à des salons, mais sommes particulièrement actifs via notre site internet et notre page Facebook. Nous avons une communauté importante de jeunes qui nous suivent sur les réseaux sociaux et nous communiquons beaucoup pour susciter des vocations. Par exemple pour attirer les jeunes filles vers les métiers de l’aéronautique, nous avons réalisé des portraits de femmes qui travaillent actuellement dans le secteur et qui sont à l’aise et à leur place, pour que les jeunes filles puissent se reconnaître en elles, s’identifier et se dire que c’est accessible.

Nous allons aussi à des forums, en général nous partons avec deux élèves qui expliquent la formation et leur parcours, car nous croyons vraiment qu’ils sont nos meilleurs ambassadeurs. Nous participons également à l’événement d’Airbus « Les elles du futur » où des jeunes filles viennent également présenter leur parcours.

La mixité est-elle importante dans les classes ?

C’est très important, car sans aller chercher des études, nous avons fait le constat chaque jour que les classes mixtes sont les classes les plus riches, les plus dynamiques. Nous avons parfois des classes avec uniquement des garçons qui sont plus complexes et si nous en avions avec uniquement des filles, je suis persuadée que ce serait la même chose. La mixité est primordiale et à tout niveau : mixité du genre, mais aussi sociale, géographique, c’est vraiment très efficace.

Les parents hésitent-ils à inscrire leurs filles dans ce type de filières techniques ?

Oui, nous le constatons et notamment aux journées portes ouvertes, les jeunes filles nous expliquent souvent qu’elles ont dû insister pour venir assister à cette journée, car elles ont envie de rentrer dans ce secteur industriel. Il y a encore des parents qui ont des freins, sûrement malheureusement par méconnaissance ou à cause d’une image trop vieillotte de l’industrie. Nous avons donc un vrai travail à faire à ce niveau pour rassurer les parents et attirer vers notre secteur promoteur et dynamique avec beaucoup de perspectives.

Dorine Bourneton était marraine de promotion cette année, un signal fort que vous avez voulu ?

Les élèves ont pu constater que tout était possible et qu’il fallait oser faire des choses, que la ténacité nous permet d’atteindre nos objectifs.

Elle a également mis en avant le volet de la diversité qui nous tient très fortement à coeur. Nous avons un programme d’accompagnement également via la mission handicap d’Airbus qui nous permet de mettre en place de la compensation et un suivi individualisé.

Par exemple, nous avons un professeur d’anglais qui a énormément travaillé pour déployer de nouvelles méthodes au service de l’enseignement pour des enfants dyslexiques. Nous avons beaucoup de jeunes dans cette situation et en accord avec l’Éducation Nationale il a eu des initiatives pour faciliter l’apprentissage de l’anglais. Au final, cela bénéficie d’ailleurs à tout le monde !

Considérez-vous l’anglais comme talon d’Achille des jeunes Français ?

L’anglais apparait sous plusieurs angles au sein du lycée. Le premier est de l’enseignement général, via les thématiques qui sont chères aux élèves. Le deuxième angle se dessine lors de certains ateliers pratiques qui se déroulent totalement en anglais sur une journée. Nous avons également un professeur qui descend dans l’atelier et vient les solliciter pour échanger. L’objectif est de libérer la parole.

Airbus rayonne à l’international, est-ce que certains lycéens sont amenés à travailler à l’étranger ?

Oui, et nous les préparons également à cet aspect. L’interculturel est abordé via des journées de formation et ils ont aussi la possibilité de partir à l’étranger entre une semaine et dix jours avec d’autres apprentis pour côtoyer d’autres élèves ou intégrer des chaînes à l’étranger. Nous tenons beaucoup à ce passage, car ils découvrent la richesse de l’apprentissage et pour ceux qui poursuivent en BTS ils passent quatre semaines à travailler à l’étranger.

L’innovation est une valeur importante pour vous au sein du lycée, c’est une volonté permanente d’être à la pointe de la technologie ?

Nous avons la chance d’être adossés au groupe Airbus, donc c’est plus simple pour nous. Nous avons accès aux machines et outils utilisés sur les sites de production pour adapter la formation en fonction de l’évolution des technologies des appareils.

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien Lycée AIRBUS

L’industrie aéronautique sur les réseaux sociaux pour recruter

Les métiers de l’aéronautique sur les réseaux sociaux pour recruter

Dates des épreuves du BIA/CAEA 2017

Les dates d’inscriptions du BIA/CIA se dérouleront du mercredi 1er février au mercredi 15 mars 2017.
Les épreuves du BIA et CAEA se dérouleront le mercredi 24 mai 2017 à 14 heures.
Pour de plus amples informations, consultez le lien ci-dessous :
Brevet d’initiation aéronautique et certificat d’aptitude à l’enseignement aéronautique - session 2017

Coupe Antoine Saint Exupéry 2017

La Fédération Nationale de l’Aviation Marchande (FNAM), en partenariat avec la Fondation Antoine de Saint-Exupéry, le Ministère de l’Education nationale, la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) et Espace Orientation Airemploi, lance la Coupe Antoine de Saint-Exupéry pour promouvoir les métiers de l’aérien auprès de la jeunesse.

L’inscription se fait directement sur le site de la coupe Antoine de Saint Exupéry :
http://coupe-antoine-de-saint-exupe...

Page Facebook de la coupe Antoine de Saint Exupéry : https://www.facebook.com/coupeantoi...

Liste des titres et qualifications permettant la dispense d’épreuves du CAEA. JO du 09 Novembre 2016

PDF - 132.1 ko

Résultats BIA 2016 de l’académie de CAEN

Cliquez sur l’icône ci-dessous pour accéder aux résultats BIA 2016.

PDF - 1.8 Mo

Convention de partenariat entre l’armée de l’air et le MENESR

Le ministère de l’éducation nationale vient de signer une convention de partenariat avec l’armée de l’air.

L’absence de formateurs est un réel frein au développement du BIA dans un nombre conséquent d’établissements. Cette convention a pour objectif d’aider les établissements scolaires ou dans les établissements privés sous contrat à mettre en place des formations BIA.
L’armée de l’air met à disposition des formateurs, qu’elle nomme « Tuteurs BIA ».

Pour de plus amples informations, consultez le lien ci-dessous :
http://www.education.gouv.fr/pid285...